Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Steampunk’

Quatrième de couverture :

Printemps 1889. Un vaisseau hybride de chair et de métal fait irruption dans le ciel de Paris, stupéfiant la foule venue célébrer la clôture de l’Exposition universelle. L’humanité entre en contact avec les extraterrestres Ishkiss et découvre une technologie qui surpasse ses rêves les plus fous.
Dix ans plus tard, l’Europe s’est transformée grâce à l’alliance rendue possible entre la vie et le métal. Pourtant, la révolte gronde, menée par les artistes et les écrivains exilés en Amérique. La science fabuleuse apportée par les créatures d’outre-espace est devenue un instrument d’oppression entre les mains de l’Empereur français. Les droits des peuples sont bafoués, les opposants déportés grâce à la nef ishkiss vers le nouveau bagne que Louis Napoléon vient d’inaugurer dans les entrailles de la Lune.
Quels sont les véritables desseins des alliés du maître de l’Empire ? La réponse offre la clé de l’éternité. Un seul homme sur Terre est peut-être capable de l’entrevoir : celui dont les rêves à présent dépassés ont à longueur de pages fasciné ses semblables…

Mon avis :

La Lune seule le sait était la lecture commune de mars du Cercle d’Atuan. Le résumé était alléchant, du coup je n’ai pas hésité à me lancer dans la lecture avec les autres. Cependant j’ai été assez déçue, même si je ne saurais pas vraiment dire pourquoi. Je n’ai pas eu besoin de me forcer à lire, mais je n’ai pas accroché plus que ça. Pourtant l’univers est bien construit, le point de vue original (je laisse la surprise concernant le narrateur, même si on apprend assez vite qui il est), l’écriture fluide. Mais j’ai trouvé le roman long à démarrer et trop rapide à finir . Bref ce n’est pas un coup de cœur, et ça m’étonnerait que je lise un jour la suite (il s’agit d’une trilogie), même si j’ai passé un moment agréable en lisant ce roman.

Ils en ont parlé :

Olya
Spocky
Tiger Lilly
Vert

Read Full Post »